Imprimer
Catégorie : Biographies de personnages historiques
Affichages : 2893

SAFVET PACHA [Mehmed Esat Safvet Paşa, mort en 1883], homme d'Etat ottoman, à Constantinople, en 1815, entra de bonne heure comme employé dans les bureaux du gouvernement, fut secrétaire du sultan Abdul Medjid, puis de l'ambassade turque à Paris, président du Conseil d'Etat en 1859, ministre du commerce et des travaux publics en 1861, ambassadeur à Paris en 1865.
Rappelé
l'année suivante et de nouveau ministre du commerce, il passa au ministère de l'instruction publique en 1868, présenta des lois très libérales sur l'enseignement (octobre 1869), et fonda le lycée de Galata [Lycée de Galatasaray qui existe toujours], dirigé par des Français.
Ministre
de la justice en 1872, puis de nouveau de l'instruction publique en 1874, il prit, en février 1875, le portefeuille des affaires étrangères, et assista aux conférences des plénipotentiaires en 1876 et 1877. Il sortit du gouvernement en juillet 1877, par suite du désaccord avec le grand vizir Edhem-pacha, dans la question de la paix avec la Russie. Il rentra dans les conseils du gouvernement, comme ministre des affaires étrangères, en février 1878, et signa, le 3 mars suivant, le traité de San Stefano.
Nommé
grand vizir le 4 juin 1878, il fut remplacé, le 4 décembre, par Kheredme-pacha, et nommé ambassadeur à Paris, malgré son état de santé et le besoin de repos. Il remit ses lettres de créance à M. Jules Grévy le 12 février 1879, mais ne resta que quelques mois à Paris.
 
Source : Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains