Imprimer
Catégorie : Biographies de personnages historiques
Affichages : 2360

Vassif (Ahmed), ministre et historien turc, né à Bagdad, vers 1740, mort près de Scutari, en 1806. Il fit ses études à Van, à Kars et à Haleb, et fut employé comme secrétaire par Ali, fils de Kell-Ahmed-Pacha. Vers 1770, il entra au service d'Abasa-Mohammed-Pacha. Lors de la prise d'Iénikaleh (1771) en Crimée, il fut fait prisonnier par les Russes; mais l'impératrice Catherine II le renvoya au bout de cinq mois avec des propositions de paix. Le grand-vizir le nomma alors chodscha, c'est à-dire maître du divan.
Député en 1772 vers le général russe Romanzoff pour lui demander une prolongation de l'armistice, il réussit pleinement dans cette mission, et depuis
cette époque il fut initié dans les affaires les plus secrètes du gouvernement turc. Vers 1779 il alla comme ambassadeur en Espagne, et il a écrit lui-même une relation de cette ambassade.
A son retour, Abdul-Hamid le nomma président de la chambre des comptes à Anatoli. En 1781 il devint premier président de la comptabilité, et se trouva comme tel au camp de Matchin, où il eut une part active dans les négociations. Après la paix de 1792, il fut exilé à Belgrade. Rappelé peu après, il s'attira une nouvelle disgrâce par la franchise avec laquelle il critiqua les actes du premier ministre, et eut ordre de se retirer à Mytilène.
Vers 1800, Selim III le rappela, et le fit secrétaire d'État, En 1805 Vassif fut nommé reîs-effendi (ministre des affaires étrangères), poste qu'il ambitionnait depuis longtemps ; mais une maladie de l'estomac l'obligea de donner sa démission au bout de deux ans, et il mourut cinq ou six jours après.
Vassif est considéré comme un des hommes les plus instruits et les plus respectables de l'empire ottoman. Il possédait, en dehors du turc, l'arabe et le persan. Par ordre de Selim III, il réunit les ouvrages des historiographes antérieurs, Enweri, Hakim , Mousasadé, Tschechmisadé et Behdscheti-Hassan, et les publia sous le titre d'Annales de l'Empire ottoman (Constantinople, 1804, 2 vol. in-fol), réimprimées plus tard au Caire. Ces annales commencent en 1752, et finissent en 1773. Vassif publia encore l'histoire de l'empire sons le règne de Selim III jusqu'en 1802, en y intercalant celle qui fut écrite par Nouri-Bey de 1794 jusqu'en 1799.
Source de cette notice : Hammer, Hist. de l'Empire ottoman.

Extrait de la Nouvelle biographie universelle de Hoefer, 1866

Voyez aussi l'article sur Vassif Efendi, ministre et historien  consacré à ses Annales