Imprimer
Catégorie : Historiens
Affichages : 5686

Hammer-Purgstall (Joseph, baron de) (1774-1856)

Il fut l'un des plus grands orientalistes autrichiens, spécialiste de la Turquie. Ses ouvrages font toujours référence et les traductions en français peuvent être consultées sur le site de la Bibliothèque nationale de France (www.gallica.fr) ou sur Google books.

Né le 9 juin 1774 à Graetz (Styrie) en Autriche, d'un père conseiller provincial. Il fait des études au collège Sainte-Barbe à Vienne en 1787 avant d'entrer à l'Académie orientale de Vienne. Le baron de Jenisch le remarque et le fait collaborer au Dictionnaire arabe-persan-turc de Meninsky.
En 1796, il devient secrétaire particulier de Jenisch, rapporteur de la section d'Orient au ministère des affaires étrangères.
Il traduit des poésies turques et compose des poésies allemandes pour le Mercure allemand de Wieland. Il se lie avec l'historien Jean de Müller.
Envoyé comme interprète à Constantinople en 1799, avec le baron de Herbert, il passe en Egypte d'où il rapporte des curiosités et des manuscrits arabes pour la bibliothèque impériale d'Autriche.
En 1800, il fait la campagne d'Egypte contre le général Menou, sous les ordres de Hutchinson, de Sydney-Smith et de Yusuf Pacha. Il se rend en 1801, en Angleterre en passant par Naples et Gibraltar, puis retourne à Vienne en 1802.
En avril 1802, il est envoyé de Vienne à Constantinople, comme conseiller d'ambassade sous le baron de Stürmer, et, en 1806, il est employé comme agent consulaire en Moldavie. Il revient définitivement à Vienne en 1807.
En 1815, il vient récupérer en France les manuscrits orientaux et autres trésors littéraires enlevés par Denon à la Bibliothèque impériale de Vienne en 1809.
Il devient, grâce à ses connaissances, conseiller intime à la chancellerie impériale, et, dix ans plus tard, en 1817, conseiller particulier de l'empereur.
En 1835, il achète les biens de la comtesse de Purgstall dans le Tyrol et prend le titre de baron (selon certaines sources, c'est l'empereur d'Autriche qui lui donne ce titre après la publication de l'Histoire ottomane). Il est ensuite nommé conseiller d'état en service extraordinaire, au département des affaires étrangères, et, de 1847 à 1849, président de la nouvelle Académie impériale. Il est associé étranger de l'Institut, académie des inscriptions.

Il meurt en 1856.

Bibliographie de Joseph Hammer

- Coup d'œil encyclopédique des sciences de l'Orient, Leipzig, 1804 sous le pseudonyme de "un Etudiant orientaliste"

- Rumeli und Bosna, geographisch beschrieben von Mustafa Ben Abdalla Hadschi Chalfa, aus dem Türkischen übersetzt, Vienne, 1812

- Administration et constitution politique du royaume ottoman (Osman. Reichs Staatsverfassung und Staatsverwaltung, Tubingen, 1816, 2 volumes) -

- Voyage de Constantinople à Brousse (Umblick auf einer Reise von…, Ibid. 1818)

- Constantinople et le Bosphore (Pesth, 1821, 2 volumes) -

- Histoire de l'empire ottoman (Geschichte des osman. Reichs, Pesth, 1827-1834, 10 volumes ; 2e édition, 1835-1836), un des ouvrages fondamentaux sur le sujet, toujours cité dans les publications actuelles.
traduction française : Histoire de l'empire ottoman des origines jusqu'à nos jours. Ouvrage puisé aux sources les plus authentiques et rédigé sur des documents et des manuscrits la plupart inconnus en Europe ; traduit de l'allemand sur les notes et sous la direction de l'auteur, par J.-J. Hellert, Paris, Bellizard, Barthès, Dufour et compagnie, 1835-1843, 18 volumes in-8 avec un atlas in-folio et un frontispice. Hammer a exploité les écrivains byzantins négligés par les autres historiens, a consulté les pièces diplomatiques de Russie, de Hongrie, de Prusse, d'Autriche et de Venise. Dans le volume XVII, on trouve des statistiques, une liste des traités de paix, alliances, conventions, un aperçu des tribus turques, un calendrier des dates importantes. Nous reproduisons son introduction où il expose les sources de son travail.
autre traduction française : Histoire complète de l'Empire ottoman etc traduite de l'allemand sur la IIe édition, par M. Dochez, Paris, Parent-Desbarres, 1840, 3 volumes gr. in-8, orné de cartes géographiques et historiques. Cette édition ne contient pas les notes qui figurent à la fin de chaque volume de la 1ère traduction. Nous reproduisons la conclusion de l'ouvrage.

- Histoire de la poésie turque (Geschichte der osman. Dichtkunst, Ibid., 1836-1838) .

- Histoires des Assassins (Geschichte der Assassinen, Stuttgart et Tubingen, 1818) trad. en français : Histoire de l'ordre des Assassins, ouvrage traduit de l'allemand et augmenté de pièces justificatives par J.-J. Hellert et P.-A. de La Nourais, Paris, Paulin, 1833, in-8.

- Histoire de l'art oratoire chez les Perses (Geschichte der schönen Redekünste Persiens, Tubingen, 1818) .

- Traductions en allemand : Divan de Hafiz (1813), Motenebbi (1823), Odes de Baki (1825), le Chant de Memnon (Memnon's Dreiklang, Vienne, 1823).

- Traduction en persan des Réflexions de Marc-Aurèle (Vienne, 1831).

- Mémoire sur deux coffrets gnostiques du moyen âge, du cabinet de M. le duc de Blacas, Paris, Dondey-Dupré, 1835, in-4 avec 4 planches .

- Editions turques : Gül ü Bülbül du poète Fazli (Leipzig et Pesth, 1834), les Colliers d'or du poète arabe Samachschari (Vienne, 1835), un poème didactique du persan Mahmoud Schebisteri, les Roses du mystère (Rosenflor des Geheimnisses, Pesth, 1838), un poème en vieux turc, la Fauconnerie (der Falknerklee, Vienne, 1840).

- Musée des souverains musulmans (Gemaeldesaal moslemischer Herrscher, Darmstadt, 1837-1839, 6 volumes) .

- Histoire de la Horde d'or (Geschichte der goldenen Horde in Kiptschak, das ist, Der Mongolen in Russland) ou Histoire des empereurs mongols du Kiptchak, Pesth, 1840, gros volume in-8.

- Histoire des khans mongols de Perse (Geschichte der IlchaneDas ist der Mongolen in Persia, Ibid. 1842).

- Histoire de Khlesl, le cardinal (Khlel's, des Cardinals Leben, Vienne, 1848-1851, 4 volumes) .


- Histoire de la littérature arabe (Geschichte des arab. Literatur, Ibid., 1850-1856, tomes I-VII). Prévu en 12 volume, il s'arrête au XIIIe siècle. Le dernier volume est paru après la mort de l'auteur.

- Histoire des Mongols par Wassaf (Geschichte Wassaf…), texte persan et traduction allemande, Vienne, 1856, in-4, tome I. Le tome II et dernier existe en manuscrit.

- Mithrica, ou les Mithriaques, mémoire académique sur le culte solaire de Mithra, publié par J. Spencer Smith. Caen. Chalopin, Mancel ; Paris, Treuttel et Würtz, Pinard, 1853, in-8 avec un atlas de 2 pages et 24 planches. Ce mémoire, envoyé à l'Institut (Académie des inscriptions et belles-lettres) pour le prix décerné en 1825, obtint une mention honorable.

Hammer a fondé le journal les Mines de l'Orient (Fundgruben des Orients, Vienne, 1810-1819, 6 volumes). Il a publié de nombreuses études dans les Annales de littérature, les Mémoires et compte-rendus de l'Académie des sciences de Vienne.

Sources :
Vapereau, Dictionnaire universel des Contemporains, 1858
La Littérature Française contemporaine (1827-1849) de F. Bourquelot et A. Maury, 1852
Comptes-rendus de l'Académie des inscriptions et belles lettres, 1837
Encyclopédie des gens du monde, 1840