Imprimer
Catégorie : Dernières news
Affichages : 3239

La Maison d’Europe et d’Orient reçoit Laurent Bazin, Bernard Hours et Monique Selim pour "Ouzbékistan à l'ère de l'identité nationale", et Tuncer Cücenoglu pour "Avalanche et Impasse", deux pièces de théâtre.

Le 27 novembre à la Maison de l'Orient

L'Ouzbékistan à l'ère de l'identité nationale. Travail, science, ONG
Laurent Bazin, Bernard Hours et Monique Sélim
Editions l'Harmattan, 2009

L’Ouzbékistan est une ancienne république de l’URSS devenue indépendante en 1991. Le pays s’est fait connaître mondialement par une réputation de tortures, de disparitions, d’écrasement de toute opposition par l’armée. Pays le plus peuplé de l’Asie centrale, il est dirigé par un régime policier qui s’est converti sans transition du communisme à l’« identité nationale » comme idéologie d’Etat. Cet ouvrage explore différentes facettes de la société dans l’Ouzbékistan postsoviétique à travers trois champs sociaux et socioprofessionnels particulièrement contrastés et représentatifs de la situation : celui des travailleurs migrants internes, celui des chercheurs de l’Etat, celui des ONG.

Laurent Bazin, anthropologue, est chercheur au CNRS (UMR CLERSÉ à Lille). Il a auparavant mené des recherches en Côte d’Ivoire et dans le Nord de la France. Ses travaux concernent le travail et les rapports politiques dans les sociétés actuelles, transformées par la globalisation. Il est président de l’Association française des anthropologues depuis 2006.
Bernard Hours, anthropologue, est directeur de recherche à l’IRD (UMR Développement et sociétés, université Paris 1). Il s’est longtemps consacré à l’anthropologie des systèmes de santé dont il est un précurseur, avant de conduire ses recherches sur l’humanitaire et sur les ONG. Il a travaillé notamment au Cameroun et au Bangladesh ainsi que dans les pays du socialisme de marché (Laos, Vietnam, Chine).
Monique Selim, anthropologue, est directrice de recherche à l’IRD (UMR Développement et sociétés, université Paris 1). Pionnière de l’anthropologie urbaine et de l’anthropologie de l’entreprise, elle a mené ses recherches en France puis au Bangladesh ainsi que dans les pays du socialisme de marché (Laos, Vietnam, Chine).

Tuncer Cücenoglu
Avalanche et Impasse

Traduit du turc par Murat Aykaç Erginöz et Valérie Gay-Aksoy.
Préface de Sedef Ecer
Editions l'Espace d'un instant, 2008

Dans la crainte du danger naturel d’avalanche, un petit village cerné de montagnes vit neuf mois sur douze figé dans un silence de mort qu’une réglementation stricte impose aux habitants, afin de garantir la survie de toute la communauté. Une famille se retrouve confrontée à la situation la plus redoutée : la jeune bru est sur le point d’accoucher avant le terme calculé. Ses cris et ceux du nouveau-né risquent de provoquer la catastrophe… Avalanche offre ainsi à l’auteur une situation pour exprimer la quête de liberté et les vertus de la résistance.
Impasse est un huis clos entre trois personnages : deux soeurs, Célika et Lilika,et Spanos, ancien fonctionnaire au service du pouvoir. Tortionnaire de Célika et assassin de son mari, Spanos doit répondre de ses agissements. Mais lorsque la victime se transforme en bourreau, la situation se complique. Écrite lorsque la terreur régnait en Turquie, l’action de la pièce est transposée en Grèce pour contourner la censure.

Tuncer Cücenoğlu
est né en 1944 en Turquie. Après des études de linguistique, il s’est imposé comme l’un des principaux dramaturges turcs contemporains, notamment dans le domaine de la critique sociale. Joué dans toute l’Europe, il a reçu le prestigieux prix Abdi İpekçi en 1981. Sa pièce Avalanche sera montée en avril 2010 au Théâtre de la Place de Liège par Isabelle Gyselinx.

En partenariat avec La Scène du Balcon, dans le cadre de Perspektif, Parcours d'écrivains turcs en Ile de France - Saison de la Turquie en France (juillet 2009 - mars 2010).