Imprimer
Catégorie : Ecritures
Affichages : 4840

On trouve peu d'ouvrages en Français sur le sujet

Derman, Ugur
Calligraphies ottomanes. Collection du musée Sakip Sabanci, Université Sabanci, Istanbul
RMN, 2000
204 pages, photos couleurs.
Beau catalogue  de l'exposition qui a eu lieu au Musée du Louvre, du 16mars au 29 mai 2000.
Très bien documenté, avec une généalogie des calligraphes ottomans, regard sur l'histoire de la peinture turque (Kiymet Giray), un glossaire,  une bibliographie, un index

Aaron Johnson
The road to Turkish Language reform and the rise of turkish nationalism
Thèse présentée à l'Institute of Islamic Studies, McGill University, Montreal, Août 2004.
fichier PDF, 108 pages (http://digitool.library.mcgill.ca/webclient/StreamGate?folder_id=0&dvs=1356688677684~919)
Excellente synthèse sur la réforme de l'écriture, avec une bibliographie. Nous citons ci-dessous le résumé en Français.
"Ce mémoire traite des changements qui ont eu lieu en même temps dans l’identité turque et dans la langue turque a partir de la période de réforme et de modernisation du Tanzimat jusqu'au nationalisme turc anatolien et à la réforme de l'alphabet et de la langue dans la période républicaine. Ce travail étudie spécifiquement le grand rôle que le thème du langage a joué dans le développement de l'identité nationale turque vers la fin de la période ottomane, et aussi s'occupe du développement de l'ottomanisme et de I'Islamisme. Finalement, on examine comment le désir de propager le nationalisme turc laïc en place de l'ancienne identité ottomane-islamique a motivé les reformes kémalistes de l'alphabet et de la langue, et on termine avec une discussion de quelques conséquences de ces changements planifiés par rapport à la langue et à la base de l'identité turque."

Geoffrey Lewis
The Turkish Language Reform: A Catastrophic Success
[La réforme de la langue turque. Un succès catastrophique]
Oxford University Press, 2002.
190 pages
Un des ouvrages les plus complets sur cette question. Avec une analyse très approfondie des réformes de la langue, des succès et des échecs et des enjeux idéologiques et culturels.
Un regret cependant, l'auteur prend d'emblée parti en parlant de "succès catastrophique". C'est oublier un peu vite que cette réforme a permis à l'alphabétisation de faire de rapides progrès malheureusement freinés par la crise de 1929.
De même, le fait de ne pouvoir lire les textes du XIXe siècle sans passer par une traduction est-il si grave ? si peu de Turcs pouvaient les lire lors de leur publication ! D'ailleurs, en France, les textes du Moyen Age et du XVIe ne sont pas non plus lisibles sans traductions. Et certains du XVIIe sont difficilement compréhensibles pour la plupart des Français.
Côté création, on ne voit pas non plus en quoi la transformation d'un vocabulaire gêne les romanciers ou les poètes. La vitalité de la littérature turque et le nombre de romans publiés en Turc et traduits en Français prouvent le contraire.

Sommaire : Le Turc ottoman - Le nouvel alphabet - Atatürk et la réforme de la langue jusqu'en 1936 - La théorie de la langue Soleil et après - Atay, Ataç, Sayili - Ingrédients - Concoctions - Termes techniques - Le nouveau joug - Le nouveau Turc - Ce qui est arrivé à la Société linguistique (TDK).
L'ouvrage est illustré de très nombreux exemples très bien expliqués, de nombreuses citations en Turc et en Anglais, d'un index et d'un index des mots, des phrases et des suffixes.