Imprimer
Catégorie : Sites archéologiques et historiques
Affichages : 3154

La statuette, coiffée d’un bonnet prhygien, pourrait être une représentation de Mithra, dieu solaire indo-iranien, dont le culte, né vers le Vème siècle av. J.-C. se diffuse à partir du IIème siècle dans les ports et les garnisons romaines.

Image
Terre-cuite. Hauteur environ 10 cm, Musée de Tarsus.
L’étiquette porte la mention : Mithras.

Le philosophe grec Plutarque de Chéronnée [46-125] explique  que les pirates ciliciens vaincus par Pompée [vers -67], emprisonnés et mis au travail en Italie du sud, sont à l’origine de la diffusion du mithraïsme.
Les soldats romains, qui participèrent aux guerres en Asie mineure, seraient aussi des importateurs de cette religion à mystère dont on a retrouvé des traces, des montagnes de l’Écosse aux bords du Sahara.