Imprimer
Catégorie : Villes et villages
Affichages : 1325

Kırıkkale ("kale" signifie "château" et "kırık" signifie "cassé, brisé") est le nom d'une ville, à 80 km à l'est d'Ankara, et d'une région, au coeur de l'Anatolie, peuplée d'environ 280 000 habitants. Sa population a décru ces dernières années.

Dans les années 1930, la population de Kırıkkale n'atteignait pas 3000 habitants. L'installation d'usines d'armement de la MKEK, Makina ve Kimya Endüstrisi Kurumu, Société des industries mécanique et chimique (appartenant à la défense nationale turque), y attira beaucoup de travailleurs et entraîna la croissance rapide de la ville.

Kırıkkale et sa région étaient rattachés à Ankara avant de devenir une des 81 provinces (il) de Turquie en 1989, sous la présidence de Turgut Özal.

C'est le plateau anatolien, la ville est à 750 mètres d'altitude. De nombreux villages sont également installés à 600-700 mètres d'altitude. S'il y a quelques forêts et si les vallées des rivières sont boisées, c'est surtout une région de steppe qui est traversée par le Kızılırmak. On y cultive également la vigne.

Gedikli Erbaş Sanat Okulu

L'école Gedikli Erbaş Sanat Okulu fut ouverte en 1945 à Kırıkkale. Elle offrit, jusqu'en 1949, une formation technique aux militaires et au  personnel civil des armées, en particulier pour le personnel des usines d'armement installées dans la ville.

Voir Cumhuriyet Döneminde Astsubay Okullari (en Turc)

Hasandede

Des civils travaillant pour l'armée,  des enfants et leur instituteur (?) posent près d'un véhicule militaire devant le village de Hasandede, au sud de Kırıkkale. A l'arrière-plan, on aperçoit des maisons traditionnelles aux toits plats. Photographie datée 1936

Balışey  et Mahmutlar

Le district de Balışey se situe à l'est de Kırıkkale : vaches broutant dans un paysage de steppe vallonnée, photographie datée du 29 août 1939. C'est l'été et un mince ruisseau coule au fond de la vallée, dont le débit augmentera avec la fonte des neiges au printemps.