Imprimer
Catégorie : Villes et villages
Affichages : 6294

Dans la ville de Tarsus, au sud de la Turquie, dans la région de Çukurova, à l’intérieur des terres à une vingtaine de kilomètres du port de Mersin.
Au hasard de la promenade, tard dans l’après-midi, à la fin d’un mois d’octobre ensoleillé...

On peut feuilleter ici une trentaine de photographies, prises sur un petit appareil numérique, sans pied, sans éclairage particulier, sans cadrage délibéré.
Dans la ville de Tarsus, au sud de la Turquie, dans la région de Çukurova, à l’intérieur des terres à une vingtaine de kilomètres du port de Mersin.
Au hasard de la promenade, tard dans l’après-midi, à la fin d’un mois d’octobre ensoleillé. Mais ces photos sont faites, à quelques minutes d’intervalle, strictement dans la même rue. L’une après l’autre. Sans qu’aucun choix ne vienne éliminer telle ou telle image, parce que trop dérisoire ou trop élégante.
Ce sont simplement des portes. Qu’on aurait pu photographier ici ou ailleurs. Et ce qui éclate d’abord c’est la variété presque infinie. Qui témoigne à son niveau de la formidable diversité de la Turquie, où se mélangent les époques, les cultures, les revenus. Portes faites de planches disjointes, portes ouvertes sur des intérieurs ombreux, portes métalliques, portes en châtaigner, portes altières d’un ancien palais, portes où il faut se plier en deux pour se faufiler.

DSC03306

 

 

 

DSCF4587

 

 

 

PORTES

 

 

 

DSCF4589

 

 

 

DSCF4590

 

 

 

DSCF4591

 

 

 

DSCF4592

 

 

 

DSCF4593

 

 

 

DSCF4595

 

 

 

DSCF4596

 

 

 

DSCF4597

 

 

 

DSCF4598

 

 

 

DSCF4599

 

  {mospagebreak}

 

DSCF4600

 

 

 

DSCF4601

 

 

 

DSCF4602

 

 

 

DSCF4603

 

 

 

DSCF4604

 

 

 

DSCF4605

 

 

 

DSCF4606

 

 

 

DSCF4609

 

 

 

DSCF4611

 

 

 

DSCF4615

 

 

 

DSCF4616

 
 
 

 

 

DSCF4617

 

 

 

DSCF4619

 

 

 

DSCF4620

 

 

 

photos JJB 2010