Imprimer
Catégorie : Relations franco-turques
Affichages : 2273

Emouvante carte écrite en Français, envoyée depuis Istanbul par un assistant turc à son professeur lui aussi turc qui est installé ou en voyage à Paris.

 
Ce courrier témoigne de la vitalité de la langue française en Turquie au début du XXe siècle. Il comporte quelques fautes d'orthographe et quelques oublis typiques des locuteurs turcs comme l'absence d'un article et d'un pronom personnel. Mais il reste tout à fait compréhensible pour un français.
La rue Albouy à Paris n'existe plus ; elle se trouvait au sud de la gare de l'Est, près de la rue des Vinaigriers.
Nous n'avons pu identifier O. Chemseddin (en turc moderne, Semseddin).
Ces cartes avec un timbre imprimé (ici d'une valeur de 20 paras)  appelées entiers postaux permettaient d'envoyer un courrier à un tarif plus avantageux. La carte partie le 9 novembre d'Istanbul arriva à Paris le 14 novembre.

entier-chemseddine-1

Lettre

Adresse :
Mr O. Chemseddin Bey
N°9 ter rue Albouy
Paris

Le 10 9bre [novembre] 1906

Cher Professeur,

Je veux écrire cette carte postal en français, car vous n'en aviez pas. Je vous prie donc, allez chez bibliothéquaires et veuillez être en relation avec eux. Vous savez bien que nous en avons toujours besoin même si sont scientifiques. Enfin je vous serre la main sincèrement.
Votre aide et votre bien dévoué
Fuad

entier-chemseddine-2
Verso

entier-chemseddine-1a
Timbre imprimé avec le cachet "Sirkedji"
(Sirkeci est le nom d'un quartier d'Istanbul, au nord-ouest du palais de Topkapi)