• izmir-golfe

    La côte d'Izmir vers Göztepe

  • Monastère de Sumela

    Fresque, Monastère de Sümela, près de Trabzon

  • Gilindere

    La grotte de Gilindere

  • Harran et ses maisons-ruches

    Harran, maisons-ruches, üzellik etc

  • izmir-urla

    Urla, près d'Izmir

  • famille-1920

    Famille, picnic, vers 1920

  • zumrudu-anka-1923

    Zümrüd-ü Anka, magazine satirique, 1923

  • cannakale

    Çanakkale, la traversée du détroit

  • portrait-homme

    Portraits d'hommes, 1920-1930

  • Efes

    Ephèse, un site exceptionnel

  • Shahmeran

    Shahmeran, la femme-serpent

  • Moutons et kangals

    Moutons et kangals en Anatolie

  • Zeugma muzesi

    Dionysos, Musée des mosaïques de Zeugma, Gaziantep

  • Mersin

    Tempête à Mersin, mars 2015

  • Beypazari

    Beypazari, dans la vitrine d'un bijoutier

  • Istanbul, barques

    Istanbul, barques, 1939

  • Burgazada

    Vue d'Istanbul depuis Burgazadasi

  • Uskudar

    Üsküdar, Scutari, une rue au début du XXe siècle, carte postale

  • Sainte-Sophie

    Istanbul, Ayasofia, calligraphie du dôme

  • istanbul-leipzig

    Entier postal envoyé d'Istanbul à Leipzig, 1918

Nassif Mallouf parlait plusieurs langues dont le Français et le Turc. Sa Grammaire élémentaire de la langue turque, considérée comme une des meilleures, eut du succès et fut rééditée après sa mort.

N. Mallouf (ou Mallauf)
Grammaire élémentaire de la langue turque suivie de dialogues familiers, avec la prononciation figurée et d'un petit secrétaire ou modèle de lettres avec la traduction française en regard
Paris, Maisonneuve et Cie, libraires-éditeurs pour les langues orientales et européennes, ancienne maison Théophile Barrois, 15 quai Voltaire, à la Tour de Babel
1862
216 pages

- Seconde édition, revue et corrigée par Cl[ément] Huart, professeurà l'Ecole des langues orientales
Librairie orientale et américaine, E. Guilmoto, Editeur, 6, rue de Mezière, Paris
sans date (fin XIXe- début XXe)
192 pages
Edition revue sans les traités de commerce.

- Autre édition : même texte que la seconde édition
Paris, Librairie  J. Maisonneuve, libraire-éditeur, 25, quai Voltaire, 1889

Disponibilité : Google books, archive.org, BnF

COMMENTAIRE

Cet ouvrage où l'auteur a placé comme exemples, à la fin du volume, des traités de commerce, s'adresse plutôt à des commerçants et à des voyageurs. Il ne concerne pas la langue ottomane littéraire.

Le texte en caractères arabes, est accompagné d'un transcription en caractères latins selon la phonétique française. 

Exemples :

- Conjugaison du présent de l'indicatif : J'aime (actuellement). sèviyor-oum [Turc : seviyorum]. Tu aimes, sèviyor-soun, Il ou elle aime, sèviyor, Nous aimons, sèviyor-ouz, Vous aimez, sèviyor-souñouz, Ils ou Elles aiment, sèviyor-lar : le "u" turc est transposé en "ou", le "e" en "è", ce qui correspond à la prononciation. 

- Mots : itchmèk (içmek), chèy (‏sey), keupèk (köpek), qouchlar (kuslar), tchodjouklouk (çocukluk), yorghoun (yorgun), qape (kapi)

Préface et introduction de la deuxième édition

La Grammaire turque de Mallouf a la réputation méritée d'être un des meilleurs livres élémentaires pour l'étude de la langue ottomane. Elle se fait surtout remarquer par sa simplicité; l'auteur a tenu par dessus tout à n'y montrer que la langue turque telle qu'elle est parlée à Constantinople , dégagée du fatras du pédantisme arabe et persan. Aussi le succès qu'elle a eu nous a décidé à la réimprimer. M. Clément Huart, second Drogman de l'Ambassade de France à Constantinople, s'est chargé d'en réviser les épreuves. 

Voici comment l'auteur caractérisait sa méthode dans la préface de la lère édition : « On ne saurait suivre une méthode plus simple et plus facile que celle qu'enseigne M. Mallouf. Après l'explication claire et succincte des règles, il conduit de suite à la pratique par des exercices, tels que dialogues et modèles de lettres familières. C'est, sans contredit, le chemin le plus direct et le moins rebutant pour arriver à parler une langue. » 

Mallouf était d'ailleurs bien préparé pour la composition d'un ouvrage de ce genre. Professeur de turc au collège français de la Propagande de Smyrne, secrétaire du commandant de la cavalerie ottomane, premier interprète du consulat général d'Angleterre à Smyrne, il a publié, en dehors de ses nombreuses occupations, une foule d'ouvrages destinés à faciliter aux étrangers l'étude des langues orientales. Son dictionnaire turc-français et son dictionnaire français-turc ont rendu et rendent encore les plus grands services, parce que c'étaient les premiers ouvrages de ce genre où l'on trouvait la langue turque telle qu'elle est parlée et parce qu'ils sont restés des instruments d'étude commodes et pratiques. 

Nous avons supprimé, dans cette seconde édition, les Traités de commerce entre la Sublime Porte, la France et l'Angleterre, en turc, en français et en anglais, qui figuraient à la fin du volume. Ces pièces n'ont plus d'intérêt aujourd'hui. En revanche, nous y avons maintenu le Hatt impérial du 1er juillet 1861, qui conserve son importance historique, et nous y avons joint le texte du Hatt impérial qui a promulgué la constitution de l'Empire Ottoman, accompagné de sa traduction. Ces documents seront utiles aux lecteurs pour l'étude du style de la chancellerie ottomane. 

INTRODUCTION

La langue turque-osmanlie appartient au groupe des langues dites ougro-finnoises ou tartares; elle est l'idiome propre des Ottomans, et, apportée par eux d'Asie-Mineure, s'est établie avec eux à Constantinople en 1453 (857 de l'hégire). Elle s'est enrichie, avant et depuis cette époque, d'un très-grand nombre d'expressions tirées du persan, et surtout de l'arabe, auquel elle emprunte les caractères, les chiffres, tous les mots qui expriment des idées abstraites, morales ou religieuses, et tous ceux qui sont relatifs à l'administration civile et militaire, aux sciences, aux lettres et aux arts. Les Turcs ont adopté aussi quelques mots grecs, polonais, hongrois, italiens et français. 

Ce dialecte, si remarquable par sa pureté, sa douceur et son élégance, surtout dans la capitale, est la langue exclusivement employée par le gouvernement ottoman dans ses rapports administratifs, même dans les contrées de l'empire où l'on parle une autre langue. 

Le turc usuel diffère, sous plusieurs rapports, du turc littéral. Dans cet ouvrage, on traite particulièrement du langage usité dans la conversation à Constantinople. Pour faciliter aux commençants l'étude de cette belle langue, on a placé en regard du texte, écrit avec l'orthographe turque communément employée, une transcription en caractères européens, d'après la prononciation usuelle la plus moderne. 

CONTENU 

Grammaire (verbe, conjugaison, temps, déclinaisons...)
Cinq dialogues français-turcs
Discours prononcé par le grand vizir à l'ouverture de l'Académie des sciences et belles-lettres de Constantinople
Hatt impérial
Traité de commerce conclu entre la France et la Turquie, le 29 avril 1861
Traite de commerce et de navigation conclu entre l'Angleterre et la Turquie, le 29 avril 1861

Grammaire élémentaire de la langue turque, suivie de Dialogues familiers avec la prononciation figurée... par N. Mallouf

 

Grammaire élémentaire de la langue turque..., édition de 1862
Source: Bibliothèque nationale de France

Table des matières de la seconde édition

 
Introduction VII. 
De l'alphabet , 9. 
Caractères primitifs 9. 
Origine des lettres 9. 
Tableau général des lettres et des chiffres 10. 
Observations sur la valeur des lettres 12. 
Division des lettres 20. 
Des accents-voyelles 22. 
Manière d'épeler avec les accents 23. 
Des voyelles 25. 
De l'écriture 25. 
De la ponctuation 26. 
Du nom 27. 
Des déclinaisons 28. 
Classes des déclinaisons 28. 
Première déclinaison. — Des mots terminés par une consonne 29. 
Formation du pluriel 30. 
Deuxième déclinaison. — Des mots terminés par une voyelle . 32. 
Observations sur les mots terminés par qaf ou par kief . 36. 
De l'article 39. 
De l'adjectif 41. 
Placement (emploi) de l'adjectif 42. 
iS ombre du substantif après l'adjectif numéral 42. 
Des adjectifs empruntés à la langue arabe 42. 
Exemples d'adjectifs turcs devant les substantifs 43. 
Des nombres cardinaux 44. 
Formation des nombres ordinaux 45. 
Des nombres de répartition 45. 
Des adjectifs relatifs 47. 
Formation du substantif au moyen de l'adjectif 48. 
Des noms de lieu 48. 
Des noms diminutifs 48. 
Du comparatif 49. 
Répétition des substantifs, des adjectifs, des adverbes, et des verbes 50. 
Des pronoms personnels 51. 
Des adjectifs possessifs 53. 
Des pronoms démonstratifs 53. 
Des pronoms affixes 54. 
Des pronoms possessifs 58. 
Des pronoms relatifs 58. 
Des pronoms indéfinis 59. 
Du verbe 60. 
De la racine et de la terminaison du verbe 63. 
Formation des temps 64. 
Conjugaison d'un verbe actif terminé en mek, avec son négatif 65. 
Conjugaison d'un verbe terminé en maq 77. 
Du verbe interrogatif 85. 
Du verbe avoir 90. 
Temps du verbe avoir conjugués avec des noms 92. 
Le même verbe conjugué interrogativement 95. 
Du verbe substantif correspondant à être 97. 
Le même verbe conjugué avec des adjectifs 101. 
Des adverbes 105. 
Des postpositions 109. 
Des conjonctions 110. 
Des interjections 111. 
Observations générales 113. 
formules très-usitées dans la conversation 116. 
Cinq dialogues français-turcs 119. 
Dialogue I, pour s'habiller 119. 
— II, dans un café 124. 
— III, dans une auberge 129. 
— IV, pour prendre un bain 134. 
— V, entre un médecin et un malade 140. 
Recueil de vingt-neuf lettres sur différents sujets 149. 
Discours prononcé par le grand-vizir à l'ouverture de l'Académie des sciences et belles-lettres de Constantinople 174. 
Hatt impérial de 1861 177. 
Texte français 177. 
Texte turc 181. 
Promulgation de la Constitution ottomane 184. 
Texte français 184. 
Texte turc 188. 
Table des matières 191.